Déconnexion
Confiez-nous votre sentiment

Love Intelligence s'intéresse à vous

Confiez-nous votre sentiment

Paris Match

[...] Trouver l’âme sœur, mais aussi apprendre à faire durer son couple. Florence Escaravage, patronne de Love Intelligence, énumère ses indispensables qualités : « Dans mon cercle intime, je suis réputée pour être à l’écoute des problèmes sentimentaux. J’ai toujours une parole franche, un regard lucide, tout en restant bienveillante. Je m’efforce d’avoir du discernement, d’être sans concession, et de trouver la bonne réponse pour aider l’autre à sortir d’une situation amoureuse insatisfaisante. » Ex-conseillère en communication et marketing, elle définit sa cible. « En général, ce sont des gens bien qui s’y prennent mal Beaucoup s’enlisent dans des histoires qui leur font perdre du temps. Certaines filles ne parviennent pas à se faire respecter et nombreux sont les hommes qui recherchent un profil de femme qui ne leur correspond pas. » [...] Et il y a du boulot : « Certains célibataires ne savent pas ce qu’est une vraie rencontre, précise Florence, c’est-à-dire aimer l’autre pour sa singularité, avec ses failles aussi ils arrêtent car ils ne veulent pas traverser les crises, pourtant salutaires. Ils sont trop focalisés sur leurs propres attentes. Ils souhaitent une relation lisse et fluide. Encore une croyance qui les freine. L’amour est au contraire fait de multiples facettes, d’innombrables couleurs. Ils ignorent que la beaute d’une relation naît de moments éprouvants mais riches où se redéfinit le contrat, où l’on se réadapte, où l’on découvre l’autre tel qu’il est. Quand finalement, on sort de l’état amoureux pour entrer dans la maturité, dans l’état d’aimer. » L’envie d’être amoureux prime. Une vraie pathologie, car certains ne recherchent que cet état. La société de consommation, les rencontres Internet, le « speed dating », entre autres, ont favorisé ce manque de repères. « Au début, c’est grisant, car on flashe souvent sur vous. Mais on se prend des claques, prévient Florence. Boire un verre avec quelqu’un qui ne vous rappelle jamais, sept ou huit fois de suite, c’est dur. Aussi donnons-nous des conseils pour réussir le premier rendez-vous, mettre toutes les chances de son côté en une heure, découvrir l’autre, se donner à connaître, créer une complicité » Alors, comment opérer ? La spécialiste donne ses secrets : « La séduction est un message de bien-être adressé à l’autre. Il faut être ouvert, présent, plonger son regard dans celui de l’autre, lui dire qu’on est content d’être là. Bien sûr, idéalement il faudrait se revoir plusieurs fois ! Mais, là encore, les gens ne veulent pas perdre de temps. Attention, l’humain n’est pas jetable ! [...]

Je partage la découverte de FC